Put your
feet
in the
right
place

Vous êtes sûrement d’accord avec nous sur le fait qu’il est nécessaire d’avoir des outils puissants, clairs et précis permettant que nos produits sortent au marché les plus préparés possible pour faire face à ce compliqué scénario.

« Be sure you put your feet in the right place. Then stand firm »

Assurez-vous que vous mettez vos pieds au bon endroit. Puis, tenez ferme.

Cette classique citation d’Abraham Lincoln a inspiré ce post car elle résume parfaitement ce que nous voulons exprimer.

D’un côté, il faut prendre en considération que le nombre de lancements annuels est de dizaines de milliers à niveau mondial, mais selon un article publié par Harvard Business Review (Why Most Product Launches Fail– Avril 2011), le taux d’échec de ces nouveaux lancements est d’entre 40-80% suite, dans la plupart des cas, à un manque de préparation ou de tests dans les différentes phases du lancement.

D’un autre côté, la révolution numérique a fait que la ligne de séparation entre entreprise et consommateur soit de plus en plus fine ce qui devient une arme à double tranchant : elle a la capacité de réaliser un jugement immédiat sur le produit et la marque tout en étant un puissant outil pour savoir, suivre, surveiller et segmenter, entre autres, le goût du consommateur.

D’ailleurs, il ne faut jamais oublier que le packaging, l’étui, la boîte, le coffret ou l’emballage est la première prise de contact du consommateur avec le produit, vous êtes donc sûrement d’accord avec nous sur le fait qu’il est nécessaire d’avoir des outils puissants, clairs et précis permettant que nos produits sortent au marché les plus préparés possible pour faire face à ce compliqué scénario.

Conception ?Oui, nouveauté ? aussi ; mais il n’y aura de l’innovation que si cela représente, contribue, questionne, intègre, répond, définit et/ou se combine avec les changements culturaux, sociaux, esthétiques ayant un impact réel sur les consommateurs et leur entourage.

Comme la plupart de nos clients, nous sommes 100% convaincus du pouvoir de vente du packaging et, même s’il est vrai qu’il est impossible de contrôler toutes et chacune des variables qui font partie du processus de vente, il est aussi vrai qu’il y a des outils pouvant nous aider facilement et concrètement à réussir.

Si nous nous focalisons dans le monde du luxe, cela devient encore plus flagrant car nous parlons d’un monde fondé sur le détail et l’expérience proposée au client.

Il y a quelques posts nous vous avions proposé une vision révisée du Brief pour la conception de packaging, aujourd’hui nous vous proposons un exercice différent fondé sur les outils de marketing les plus simples et complets : DAFO, FODA ou SWOT (en anglais).

Cet outil a été crée dans les années 60 devenant toute une révolution en ce qui concerne la stratégie commerciale : il donnait à l’investisseur une vision plus claire sur comment investir car il proposait une image assez claire pour assimiler l’information aussi externe qu’interne d’une unité opérationnelle.

Nous croyons qu’il est possible d’adapter cet outil pour analyser un étui, un coffret, une boîte, etc.

Il suffit simplement de changer les axes d’analyse internes et externes par des caractéristiques physiques et le comportement dans le point de vente, nous aurons ainsi une forme de déterminer le potentiel de ce packaging et, encore plus important, nous pourrons détecter leurs possibles carences et réagir à temps (voir le tableau pour mieux comprendre).

 

dafo_design_fr

 

Ainsi, il faudrait analyser de manière correcte, critique et définie les forces et les faiblesses de notre coffret concernant ses caractéristiques physiques :

– conception

– couleur

– forme

– taille

– niveau de détail/ innovation

– information dans le coffret/ lecture de celle-ci

– expérience et usabilité du client (ouverture, transport…)

– ce que notre pack communique

– alignement du design avec son public

 

D’un autre côté, il faudrait analyser les opportunités et les menaces de notre boîte dans le point de vente :

– Elle est numériquement communicative

– Sa logistique est appropriée

– Comment est notre packaging par rapport au reste des produits de sa même catégorie

– Comment sera l’exposition du produit dans le point de vente

– Rapport produit point de vente- packaging

– Le canal de vente connaît le produit/ il s’agit d’un produit self service dans le point de vente

– Le packaging est approprié pour la saison de vente en question

 

Il ne s’agit que de quelques idées à réfléchir. Par exemple, si nous avons un coffret promotionnel de Noël et nous voulons aspirer à être la « first option » il faut travailler dur pour détecter les faiblesses et les menaces afin qu’elles deviennent des opportunités.

Nous devons équilibrer la conception esthétique et la conception stratégique pour combiner nous ressources et avoir du succès.

Comme W.R. Lethaby l’a dit : « concevoir n’est pas un pouvoir abstrait exercé par un génie, concevoir est la simple détermination de comment un travail doit être réalisé ».

« Be sur you put your feet in the right place », êtes-vous d’accord ?


Comparte:
  • Aimez vous ce post?